Préparation du sol à carreler

Pour un bon résultat final, le sol doit être propre, sain, sec, solide et plan...

Le sol doit être propre, en effet, le mortier-colle n'adhèrera pas ou adhèrera mal sur un sol poussiéreux ou comportant des tâches de gras, il suffit de passer l'aspirateur et d'éliminer les taches au trichloréthylène.

Le sol doit être sain. Si le sol est attaqué par du salpêtre, des moisissures, de la mousse ou bien encore des efflorescences minérales, il faut procéder au préalable à un traitement fongicide afin d'éliminer le défaut. Mais avant tout en déterminer la cause.

Le sol doit être parfaitement sec. Un sol humide par remontée capillaire ne peut recevoir un carrelage sans avoir été au préalable traité contre l'humidité. De la même façon, un sol mouillé doit être séché avant la pose du carrelage.

Le sol doit être solide et ne doit pas se désagréger ni comporter de parties risquant de se détacher.

Le sol doit être bien plan. Le carrelage ne peut corriger les défauts de planéité du sol et il peut même subir des dommages, en particulier des cassures dues à des porte-à-faux. Il faut donc impérativement procéder à un ragréage avant la pose du carrelage.


Important
Si le sol est très poreux, passer à la brosse un coulis de mortier-colle, fait d'une part de mortier pour une part d'eau. Laissez sécher avant la pose du le carrelage.