La soudure à l'étain

La soudure à l'étain est l'une des techniques de soudure par capillarité. Rendu liquide par la chaleur, le métal d'apport coule et se trouve aspiré par le très faible espace existant entre le tube et son raccord, et assure la liaison après unrefroidissement complet.

Matériel
- Une lampe à souder fonctionnant au gaz
- Un tampon de laine d'acier
- De la pâte à souder antioxydante
- Des chiffons
- Du fil d'étain
- Tubes et raccords en cuivre

Nettoyez les extrémités des tubes et des raccords en cuivre avec un tampon en laine d'acier. Enduisez ensuites les extrémités de pâte à souder qui protégera le métal de l'oxydation une fois décapé.

Emboîtez les tubes dans les raccords en faisant légèrement tourner afin de bien répartir la pâte. Si le montage effectuer présente plusieurs raccordements dans des directions différentes (raccordement en T par exemple), emboitez tous les tubes et raccords simultanément avant de vous lancer dans la soudure. Placez un pare-flamme derrière votre point d'intervention s'il s'agit d'un mur.

Chauffez l'ensemble du montage. Vérifier que la température est suffisant en touchant le métal avec le fil d'étain. S'il fond c'est que la température requise est atteinte.

Après ce petit test, rapprochez la flamme de la lampe pour maintenir les pièces de cuivre à la bonne température puis présentez votre soudure (fil d'étain) aux divers points de raccordement. Souvenez vous, que c'est la chaleur des pièces qui doit faire fondre l'étain et non la chaleur de la lampe à gaz.

Essuyez le soudage effectué avec un tampon de chiffons bien humides et laissez refroidir l'ensemble sans y toucher.