Les circuits électriques et leur fonctionnement

Une installation électrique est composée de plusieurs circuits. Chaque circuit est est protégé par un coupe-circuit correspondant à la section des fils choisie en fonction de la puissance des apareils qu'il contrôle.

L'éclairage
Les foyers lumineux fixes comme les lustres, les appliques et les lampes doivent être alimentés par un circuit protégé par un fusible de 10 A ou bien un disjoncteur différentiel de 15 A (appelé aussi disjoncteur divisionneire), ainsi que par des fils d'une section de 1,5 mm2. Un circuit d'éclairage ne doit pas alimenter plus de huit points.

Les prises
La règle des huit points d'alimentation est aussi valable pour les prises électriques qui alimentent les appareils ménagers. Le circuit de prises sera réalisé avec des condusteurs de 2,5 mm2 de section et protégé par un coupe-circuit ou un disjoncteur divisionnaire de 20 A. La quasi totalité des appareils ménagers exige un raccordement à la terre et donc l'utilisation d'un circuit à trois fils.

Les prises extérieurs
Si vous disposez d'un jardin, il est préférable de disposer d'un circuit distinct pour l'alimentation des prises à l'extérieur. Raccordez-les à un interrupteur ou à un disjoncteur différentiel haute sensibilité facilement accessible.

Les circuits spécialisés
Les circuits spécialisés alimentent les appareils qui consomment beaucoup d'énergie. Ces appareils doivent être directement reliés au disjoncteur général ou à des disjocteurs divisionnaires:
- Le chauffe-eau doit être raccordé avec un conducteur de section 2,5 mm2, coupe-circuit ou disjoncteur divisionnaire de 20 A.
- La cuisinière électrique doit être raccordée avec un conducteur de 6 mm2 de section, coupe-circuit ou disjoncteur divisionnaire de 32 voir 38 A.
- La machine à laver ou le four électrique demanderont quant à eux un conducteur de 2,5 mm2 de section, un coupe circuit ou un disjoncteur divisionnaire de 20 A.

Les dérivations
Il est possible d'ajouter des points d'utilisation (prises, interrupteurs) sur un cicuit existant en réalisant une dérivation tant que ce dernier ne comporte pas plus de points.