Les prêts bancaires

Les prêts bancaires sont aussi appelés prêts du "secteur public". Ces prêts ne bénéficient d'aucune aide de l'Etat. Ce sont les banques qui fixent les taux des prêts qu'elles accordent. A l'heure actuelle, ils se situent entre 3,5 % et 5%.

On distingue deux grandes familles de prêts bancaires:
- Les prêts à taux fixe
- Les prêts à taux variable.

Les prêts à taux fixe
Le taux de crédit est déterminé lors de la signature du contrat et demeure inchangé pendant toute la durée du remboursement du prêt. Si pendant cette période les taux d'intérêts augmentent, l'emprunteur ne subit pas l'effet de la hausse sur le montant de ses mensualités.
En revanche, cette formule dite sécurisante, présente un inconvénient en cas de baisse significative des taux: les sommes "perdues" peuvent se chiffrer alors à plusieurs milliers d'euros. La seule façon alors d'obtenir une baisse des mensualités est de renégocier le taux avec son banquier. L'établissement bancaire est libre d'accepter ou non.

La plupart des banques proposent des prêts fixes à échéances modulables: l'emprunteur peut, sous certaines conditions et en fonction de ses charges et revenus, augmenter ou diminuer le montant de ses mensualités.

Les prêts à taux variable
Dans ce type de prêt, le taux du crédit suit l'évolution d'un indice de référence sur lequel il est indexé. A date fixe, le taux est révisé par l'établissement prêteur. La révision peut s'effectuer à la hausse comme à la baisse.
Le taux d'un prêt révisable est, la plupart du temps, au départ, inférieur d'un point (parfois même d'avantage) à celui d'un prêt à taux fixe pour une même somme empruntée et pour une durée équivalente de remboursement.

Pour éviter que les mesualités augmentent trop, en cas de hausse importante des taux, de nombreux prêts à taux variable sont proposés avec un taux dit "buttoir". Ce taux, augmenté de 1,5 à 3 points par rapport au taux initial, constitue un plafond qui ne sera dépassé quelle que soit l'augmentation des taux.

On distingue plusieurs types de prêts à taux variable:

- Les prêts à échéances fixes et à durée variable: la durée de remboursment est augmentée ou réduite en fonction des variations du taux. Le montant des mensualités ne change pas,

- Les prêts à échéances modulables et à durée fixe: le montant des mensualités augmente ou diminue suivant les variations du taux. La durée du prêt ne change pas,

- Les prêts à échéances et durées variables: en général, l'augmenation du taux du crédit se traduit d'abord par une hausse des mensualités de remboursement, puis, au-delà d'un certain seuil, la durée du prêt s'allonge en conséquence.

Attention
Les prêts à taux variable sont d'autant plus attractifs que les taux initiaux d'appel proposés sont très bas!
Il faut comparer avec soin les différentes propositions des établissements bancaires car les formules de prêt sont de plus en plus sophistiquées. Les points à étudier avec la plus grande attention sont:

- La nature de l'indice de référence pris en compte pour la révision des taux,

- La périodicité des révisions et la date prévue de la première révision (à comparer attentivement avec la date de signature du contrat de prêt),

- Les conséquences des variations du taux sur la durée de remboursement et le montant des mensualités.

- La valeur du taux plancher (et sa différence par rapport au taux initial proposé) et l'existance éventuelle d'un taux plancher.