Les chaudières à fioul

Les chaudières anciennes sont souvent surdimensionnées en ra raison de leur faible rendement. Certaines d'entre-elles fonctionnent quasiment en permanence pour produire une eau avoisinant les 90°C. Insuffisamment calorifugées, elles connaissent d'importantes pertes par rayonnement, mais aussi par les fumées particulièrement polluantes qu'elles émettent.

Les exigences en matière d'économie d'énergie ont conduit les fabricants à développer des chaudières moin gourmandes en énergie, à rendement plus élevé, plus silencieuses et surtout, moins polluantes. On a vu apparaître aisi des chaudières à fioul à haut rendement, à basse et même très basse températue pouvant produire une eau à moins de 30°C, notamment en association avec un chauffage central par plancher chauffant.

L'isolation des constructions s'est renforcée au fil des années, les périodes d'arrêt de la chaudières sont donc plus fréquentes. La régulation du fonctionnement (qui intervient dès le brûleur et non plus au niveau des seuls radiateurs) fait appel à l'électronique, permettant ainsi un pilotage plus précis, en fonction du mode de vie et des heures de présence, de façon journalière et hebdomadaire. Sur certains modèles, la programmation peut se faire à distance par téléphone.

Une chaudière à fioul classique est constituée d'un corps de chauffe appelé foyer, généralement en fonte ou en acier, d'une carrosserie isolée, d'un système de produstion d'eau chaude et de divers éléments complémentaires dont le nobre variera en fonction du degré de technicité de la chaudière à fioul.

La plupart des chaudières à fioul sont installées à la cave ou encore un local technique annexe. Il existe cependant des chaudières à fioul destinées à la cuisine. Ces chaudières sont intégrables au différents éléments qui la composent. Le brûleur est équipé d'un systéme de vaporisation mécanique qui garantit le silence de ce type de chaudière.

La plupart des chaudières à fioul sont en mesure de produire l'eau chaude sanitaire selon deux types de fonctionnement:
- A production instantannée, l'eau n'est chauffée qu'en fonction des besoins
- Par accumulation, grâce à un ballon intégré à la chaudière ou séparé.

On notera également que la majorité des chaudères à fioul peuvent être dotée d'un brûleur à gaz, en remplacement du brûleur à fioul. Ceci permet de passer du chauffage au fioul au chauffage au gaz sans changer intégralement son système.