Le chauffage central à eau chaude par radiateurs

Le chauffage central à eau chaude par radiateurs est une insallation autonome qui fonctionne en circuit fermé. L'eau froide est chauffée par un brûleur ou une résistance puis elle poussée dans une canalisation qui alimente les radiateurs servant d'échangeurs thermiques.

Le principe de base est celui du thermosiphon, qui utilise les propriétés de dilatation de l'eau chauffée. L'installation comprend une chaudière, qui assure la production de chaleur, des tuyeaux, qui assurent la distribution de la chaleur générée et des radiateurs qui eux émettent cette chaleur.

Une fois chauffée, l'eau monte dans les canalisations par le phénomène de dilatation, puis elle arrive à la partie supérieure des radiateurs au travers desquels elle circule en réchauffant l'atmosphère. Après s'être refroidie, elle retourne à la chaudière où elle sera chauffée à nouveau. Cette circulation ininterrompue, en circuit fermé, se fait très lentement et à faible pression.

Afin de maintenir un niveau d'eau constant dans le circuit, toute les installations de chauffage central comportent un vase d'expansion. Dans les installations anciennes, c'est un réservoir en tôle galvanisé, placé au point le plus haut du système. Dans les installations plus modernes, le vase d'expansion est remplacé par un ballon, installé à côté de la chaudière voir même intégrée à celle-ci.

Lorsque l'eau chauffée se dilate, ce réservoir d'eau recueille l'excédent provenant de la dilatation. Dans le cas contraire, si le système se refroidit, le volume d'eau a tendance à diminuer. Le contenu du réservoir sert dans ce cas à compenser les pertes du circuit.

Les circuits d'eau comportent un accélérateur ou pompe de circulation qui augmente le rendement de l'appareil en favorisant la circualtion d'eau chauffe.